• Votez pour mon quartier !

    Avec les copines commerçantes de mon quartier, on a relevé le défi lancé par Julien Courbet, sur RTL, en participant à la PUB ACADEMY. Il fallait chanter notre pub sur leur répondeur pour être sélectionné et gagné la diffusion sur la radio nationale. Depuis hier, c'est donc chose faîte, en principe nous serons en ligne à partir de lundi. Ce serait drôlement sympa les filles si vous preniez le temps de voter pour nous, franchement au vu de ce que l'on a entendu des autres participants, on mérite de gagner.

    Voici le lien pour nous soutenir http://www.lestripelettesdeversailles.com/

    Lisez l'article du 16.02.2010 et laissez-vous guider.

    Profitez-en pour visiter notre blog des Triplettes, vous découvrirez un Versailles un peu secret, loin des foules de touristes, un village de verdure dans la ville royale, avec un petit air de Paris, mais en moins pollué, qui fait que l'on s'y sent bien. Vous serez j'en suis sûre conquises, c'est un endroit pour les âmes créatrices, et il s'y passe toujours quelque chose. Vous avez en tout cas déjà compris pourquoi il est si cher à mon coeur.

     

  • C'est ... les fées papillon ...

    DSCN3048.JPGDSCN3046.JPG
    La fée des papillons pointe son nez. Elle annonce la fin des grands froids, et une folle envie de printemps, d'oiseaux qui chantent et de fleurs qui poussent. Cela veut dire qu'il y a encore du changement dans l'air, et surtout côté vitrines, où la neige résiste. Je n'ai pas eu le coeur de jeter mes sapins, qui trônent toujours sur le trottoir, et qui sont encore tout beaux. Mais là, quand-même, il faut avouer que ça fait un peu "has been". Hé! Lilibulle, sors de ta bulle, c'est fini Noël! Et puis c'est quoi ces guirlandes sur la devanture, t'as perdu leur boîtes ? Bon, d'accord, j'admets que là, il est temps de faire quelque chose. Donc, la semaine prochaine, objectif vitrines toutes neuves et toutes belles, et sans neige.
    DSCN3049.JPG
    DSCN3047.JPG
    Une création de Lilibulle pour la Maison des 3 Ours (baguette plus chapeau 39€, ailes 35€)

  • Et voilà les nouveaux déguisements de princesse

    DSCN3005.JPG
    DSCN3006.JPG
    Une création de Lilibulle pour la Maison des 3 Ours (4/5ans 119€)
    DSCN3010.JPG
    DSCN3011.JPG
    Une création de Lilibulle pour la Maison des 3 Ours (5/6 ans 129€)

  • Un mini coin atelier dans la boutique

    On pousse les meubles à La Maison des 3 Ours, pour y créer un coin atelier dans la boutique. Fini l'atelier caché dans la réserve ! Les petites mains (les miennes et celles de ma maman) vont pouvoir s'agiter parmi les ours et les poupées, devant le regard curieux des clients. Certes, ce n'est pas bien grand, mais c'est charmant, et cela donne encore plus envie de créer. Princesses et fées, nous voilà prêtes à oeuvrer pour vous proposer encore plus de jolies robes. Dans ce nouvel espace "Broderie", sur les chaises, doudous, tabliers, et autres idées, nous allons également personnaliser comme il vous plaît.

    DSCN3002.JPG
    DSCN3003.JPG
    DSCN3004.JPG
  • Drôle de fable ...

    LE COMMERCANT ET SES CLIENTS

    Le commerçant ayant travaillé tant d’années, se trouva fort dépourvu quand la crise fût venue.
    Plus un seul petit euro, en poche moins qu’il n’en faut.
    Il alla chez son banquier, en qui il croyait,
    Le priant de lui prêter quelques sous pour subsister jusqu’à la saison prochaine.
    Mais le banquier n’est pas prêteur, c’est là son pire défaut.
    Ce n’est pas non plus un homme de cœur, un euro est un euro.
    Il décida d’aller frapper ailleurs avant de n’être encore plus dans le malheur.
    C’est à la mairie cette fois, qu’il tenta de faire entendre sa voix.
    Certes il ne trouva pas porte close, mais dans une ambiance des plus moroses,
    On ne lui apporta guère de soutien, tant la mairie elle-même était dans le besoin.
    Alors il lui vint une idée, qui, il en était sûr, allait tout changer.
    Lui qui toute sa vie durant, avait été un bon commerçant,
    C’est à ses clients directement, qu’il se mit à écrire, avec discernement.
    « Je viens vers vous, leur dit-il, vous dire que je suis toujours là,
    Malgré ces temps des plus fragiles, et c’est à vous que je le dois.
    La crise n’aura pas raison, je gagnerai cette bataille.
    Je resterai ouvert saison après saison, attaché tout comme vous, à la ville de Versailles.
    Pendant des années je vous ai charmé, pour ne pas vous voir vous éloigner,
    Contre les hyper et super j’ai lutté, pour garder votre fidélité.
    Vous m’avez c’est vrai parfois délaissé, au profit des centres commerciaux,
    Vous y trouviez certes la multiplicité, et un climat plus ou moins chaud.
    Vous vous êtes finalement lassés de toutes ces ambiances tempérées, et de ces marges exagérées
    Blasés de toutes ces promos, qui ne sont pas toujours, vous l’avez testé, de vrais cadeaux.
    Chez moi, vous le savez, le roi vous restez, et ma passion je vous fais partager.
    Je vous reçois avec l’envie de vous conseiller comme un ami.
    Le service, c’est ce qui m’enchante, qu’il soit avant ou après la vente .
    Mes vitrines embellissent la cité, et vous donnent mille et une idées.
    Et quand vient le soir, que vous arrivez un peu tard,
    Je vous accueille sans regarder l’heure, et sans passer l’aspirateur ?
    C’est avec sincérité que je joue mon rôle d’animateur,
    Mais le dimanche reste le jour du Seigneur.
    Vous ressortez la mine réjouie, content d’avoir été bien servi.
    Vous contemplez votre paquet, tout fier car il est bien emballé.
    Et vous vous sentez utile, au nom de la collectivité,
    Vous avez fait vos achats en ville, et participez à la vie de votre quartier.
    Merci de votre confiance, merci sans arrière pensée,
    La vie souvent sans qu’on y pense, nous pousse à dire des vérités.