• La petite marchande de jouets s'en est allée ...

     Et voilà, ma boutique est fermé depuis samedi, je ne réalise pas tout à fait, j'ai par moment l'impression d'être en vacances. Difficile de m'habituer à l'idée de ne plus avoir à me rendre à Versailles pour ouvrir, après toutes ces années. Douloureux de remballer, de tout vider, de rendre les clés et de tirer sa révérance. Déchirant de quitter ses amis, même si l'on sait que l'on va les revoir. Je pense à eux et à tout ceux qui ont vécu cela dans leur vie. Bien sûr, il n'y a pas mort d'homme, je vais rebondir comme on dit, mais quand même, je suis triste ...

    Voici le poème que cet état d'âme m'a inspiré, ceux qui me connaissent se doutaient bien que je ne pouvais terminer cette histoire qu'avec des rimes :

    "Il était une fois. .. Toutes  les histoires commencent ainsi,

    Trois ours dans leur maison, entourés de leurs amis.

    Ils vivaient heureux dans cette charmante demeure,

    Même par temps pluvieux,  tous avaient du baume au coeur.

    Vous êtes venus nombreux découvrir ce repère,

    D'un trajet hasardeux ou des bruits de vos pairs.

    Vous avez adoré cet univers féerique, vous le disiez magique et fantastique.

    Vous l'avez écrit et clamé haut et fort,

    Tous vos compliments valaient plus que de l’or.

    Nous voici à la fin d'une belle histoire,

    Qui n'a commencé qu'hier, si j'ai bonne mémoire.

    Douze années passées comme des pages tournées,

    Pour vous enchanter et vous faire rêver.

    Cette fois c’est pour de bon, ce n’est pas pour changer de trottoir.

    La crise a eu raison, « BAIL  A CEDER », il est trop tard.

    Trop tard pour regretter, les flatteries ne sont plus de saison.

    Il est juste l’heure de se poser enfin les bonnes questions.

    La petite marchande de jouets s’en est allée,

    Et de sa maison des 3 ours  a  fermé les volets.

    Noël à peine fêté, et les cadeaux distribués,

    C’est un peu précipité, que tout s’est terminé.

    La petite marchande de jouets a le cœur brisé.

    Mais combien de boutiques devront encore fermer, 

    Avant que les gens ne prennent enfin conscience,

    Qu’ils sont bien plus responsables qu’ils ne pensent.

    Combien de commerces vont devoir céder,

    Tandis qu’Internet ne cesse de progresser.

    A grands coups de cadeaux, de prix bas, de promotions.

    Impossible de tenir dans de telles conditions.

    Mais je vous le dis, vous avez tort, de faire tant d’achat sur le net,

    Du petit commerce vous assurez la mort,

    Bientôt, vos rues seront tristes et désertes.

    Les commerçants de proximité sont en apnée, et ne savent plus quoi inventer.

    Ceux qui restent sont en sursis, et ont perdu le sommeil et l’appétit.

    Il faut  cesser d’être hypocrite. « Achetez local ! », voilà la bonne conduite.

    Les bonnes affaires ne durent qu’un temps, la qualité reste sans précédant.

    Ouvrez les yeux, et constatez les dégâts que le système a causés.

    Ne soyez pas si perplexe, c’est vous qui avez le pouvoir.

    Désolée si cela vous vexe. Pour ma part, je veux garder espoir.

    Car tout le monde le sait, quand l’histoire est belle,

    Il y a toujours une suite, un bis, un rappel.

    La fin d’une première partie annonce déjà le début d’une nouvelle.

    Des idées, des projets qui vous donnent des ailes.

    La petite marchande de jouets vous dit « Au revoir »,

    Et espère rester gravée dans vos mémoires…

    L’aviez-vous compris, au-delà de ces mots écrits,

    La Maison des 3 Ours, c’était tout un poème …

    Pour offrir un cadeau comme on dit « Je t’aime »..."

     

     

     

  • Mon magasin tout en bazar ...

    Voici à quoi ressemble mon magasin en ce moment, c'est carrément le bazar, mais même comme ça je le trouve malgré tout très beau.

    DSCN5136.JPG

    Je vois que vous êtes encore nombreuses à vous rendre sur mon blog, et cela me fait chaud au coeur. Vous comprendrez que je ne sois pas très disposée à créer en ces heures de grand chambardement. Quoique je m'autorise quelques courtes récréations créatives dans la journée, afin de garder le moral. Je vous promets de vous montrer mes oeuvres "éclair" très prochainement. Pour l'heure, je vous propose de profiter de quelques bonnes affaires, parce que ce n'est pas le tout, mais là, moi, je dois vider la boutique et la cave.  Voici ce qui pourrait intéresser certaines d'entre vous:

    DSCN5137.JPG

    La mezzanine en bois qui forme un angle, pour une surface d'environ 4 m2 est à démonter et à emporter pour 250€ (dimensions: 1,82m x 0.76 et 3,80mx0,76 haut: 1,82m).

    La marchande avec parasol, de la marque HABA est à 50% soit 100€.

    Le Mannequin garçon 6 ans 90€

    DSCN5138.JPG

    Escabeau ancien à utiliser comme présentoir (on ne peut pas monter dessus) : 120€

    DSCN5139.JPG

    Coffre caisse à pommes avec habillage tissus plein de poches pour ranger les doudous : 69€

    DSCN5140.JPG

    Réverbère présentoir avec une multitude de casiers triangulaires  70€

    DSCN5141.JPG

    Meuble grillagé 180€

    Fuseau 50€

    DSCN5142.JPG

    Meuble 2 portes : 366 € au lieu de 610€

    Brouette ancienne 90€ (non bradée)

    DSCN5143.JPG

    Armoire roulotte 450€ au lieu de 750€

    Présentoir à marionnettes Moulin Roty 50€

    DSCN5144.JPG

    lit de bébé avec matelas marque Sauthon 150€

    Mezzanine enfant couchage 1,50 m x 0.70 haut: 1,15m sans matelas 150€

    DSCN5145.JPG

    Présentoir sur plateau tournant 80€

    DSCN5146.JPG

    Panneau décoratif en forme de sapin 50€

    DSCN5147.JPG

    2 selettes en bois 130€ la pièce

    DSCN5148.JPG

    Meuble étagères 220€

    DSCN5149.JPG

    Suspension à crochets en fer forgé 50€

    DSCN5150.JPG

    Mannequin fille 6 ans 90€

    DSCN5151.JPG

    Réverbère luminaire avec 3 étagères réglables 120€

    DSCN5159.JPG

     Pied de table en fer forgé avec plateau en verre 80€

    DSCN5152.JPG

    Etagères casiers métalliques 3 colonnes de 5 casiers dissociables (36x36cm) 100€

    Meuble de caisse ancien à roulettes (récupéré chez un tailleur) et aménagé avec 2 étagères à frises en façade 210€

    DSCN5153.JPG

    DSCN5156.JPG

    Gros plan du meuble de caisse

    DSCN5157.JPG

    Meuble de caisse vu de derrière. Ce meuble pourrait faire un super bar.

    DSCN5155.JPG

    Tous ces meubles sont à venir retirer à la boutique au 24 rue Royale à Versailles, jusqu'au 22.01.2011,

    sauf s'ils sont vendus entre temps, évidemment. Et bien-sûr tous les articles du magasin (ou presque) sont entre -30% et -50%.

    Bon, je vous laisse, je retourne à mon bazar ...

     

     

     

  • Une aventure qui touche à sa fin ...

    J'ai le regret de vous annoncer la fermeture de ma boutique à Versailles.

    La triste fin d'une belle aventure qui aura duré 12 ans. De très bons moments passés à faire rêver, à créer, à échanger, à me prendre pour une fée.

    Et puis est venu le temps de la crise et de ses tracas, et pour finir le temps des pleurs. Oui, je pleure, et c'est l'âme en peine et le coeur brisé que je quitte ce quartier, et le doux métier de marchande de jouets.

    Nulle envie de faire croire que ce sont mes ambitions professionnelles qui me poussent à aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte, pas mon genre d'utiliser la langue de bois, pas non plus question de tout mettre sur le dos de la crise.

    Je suis en colère contre cette grosse machine de guerre que représente Internet pour le petit commerce. Je surfe, tu surfes, nous surfons, tous, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ... Mais la folie n'a rien de bon, quand elle est extrême. Tout acheté sur internet n'est pas une solution, et la chasse aux promos ne fait que rendre encore plus accro. Mais attention, la dépendance fait plus de dégâts que l'on ne croit.

    Que seront bientôt les quartiers et les villes, vidés et désertés, au profit des sites de vente en ligne. Les commerces de proximité devaient déjà faire face aux hyper et super, aux centres commerciaux et aux zones d'activités, une vraie calamité.

    Une cliente, parmi tant d'autres vient de me dire : "Dommage, votre boutique était si jolie, j'aimais tant passer devant vos vitrines". "Mais Madame, pensez-vous que je puisse rester juste pour embellir le quartier et distraire votre chemin ?"

    Les gens ne se rendent pas compte à quel point leurs achats nous sont indispensables. Une boutique bien décorée et pleine de marchandises, avec de jolies vitrines, et cela leur suffit pour croire que "ça marche très bien". Que diable, un peu de bon sens, une boutique qui marche, c'est une boutique où les clients achètent, tout simplement. Et depuis quelques temps, les clients, ils préfèrent internet, ou les grandes surfaces, pour être au chaud.

     Voilà, j'ai poussé mon coup de gueule de la journée. Je tenais à vous faire partager un peu de ma galère, après autant de notes pour vous faire partager mes idées et mes passions. Parmi vous, beaucoup de créatrices que je n'ai pas encore la chance d'avoir rencontrées, mais aussi des clients fidèles, qui m'ont permis de faire ce beau métier pendant toutes ces années.

    Je quitte le navire, mais je reste dans la course. On ne se re- fée pas.

    "Fée" vous avez fait de moi, "Fée" encore je me vois...

    PS : Les promos ont commencé, de -30% à -50%, tout doit disparaitre, même les meubles d'expo, alors ne tardez pas trop, ça part très vite.

    Lilibulle, la fée qui fa-bulle.

    PAP8782 bis.jpg