maison en tissus

  • Le lit cabane

    Maélia avait besoin d'un lit plus grand. C'est chose faîte. La voici haut perchée, dans son lit mezzanine. Encore un meuble qui a servi aux trois enfants et qui a changé trois fois de couleurs. Vive le bois, qui ne s'use pas. Pour créer un espace jeu en dessous, des panneaux de tissus avec applications de végétation ont été fixés sur une tringle à rideaux, ce qui permet de les ouvrir ou de les fermer, selon l'humeur. Très pratique aussi pour cacher le bazar. La porte se roule et se déroule, grâce à un système de rubans. Il y a une ouverture sur le côté en guise de fenêtre avec une application pour les volets, ce qui donne à l'ensemble un air de cabane. Un gros sac de jouets est réalisé avec les chutes de tissus. Ce lit est est une super solution gain de place pour les petites chambres, il a permis à Maélia de conserver tous ses jouets, même les plus encombrants, ce qui n'aurait pas été possible avec un lit classique. Le déguisement de princesse est une création maison. Pour la petite histoire, il a été réalisé dans un tissus qui datait du mariage de mon oncle, dans lequel ma mère m'avait fait ma robe de demoiselle d'honneur (j'avais alors 7 ans). Pour les 7 ans de Maélia, il a juste pris un bain de teinture rose, et le voilà totalement remis au goût du jour, version marquise. Je conserve, tu conserves, nous conservons ... et nous utilisons. C'est ça aussi, l'éco-citoyenneté.